ARCHIVES D'ARTICLES

Langue: FRANÇAIS

Deux sacs de farine deviennent culture à Daejon

Il y a soixante ans l'entreprise Sungsimdang (SSD, “Sacré Cœur”), aujourd'hui entreprise de restauration avec 363 salariés, commence avec de la petite pâtisserie en produisant du pain cuit à la vapeur.

Par Kim Mi Jin

extrait de "Économie de Communion - Une nouvelle culture" n.43 - Encart rédactionnel inséré dans Città Nuova Città n.7 - 2016 - Juillet 2016
N43 Pag 06 07 Kim Mi Jin Amata Autore

1950 Guerre en Corée

Le bateau de guerre Victoria participe à l'opération "Evacuation de Hungnam" pendant la guerre de Corée.Il peut contenir seulement 60 personnes mais, par décision du capitaine, il en transporte 14 000 au port de Geoje. C'est le 26 décembre 1950. Cet épisode est connu comme "miracle de Noël".

Le fondateur de SSD est propriétaire d'un verger dans la Corée du Nord. Avec l'argent provenant de la vente de 24 pommes, il réussit à monter sur le Victoria avec toute sa famille. En 1956 il déménage à Daejon. Là, grâce à deux sacs de farine reçus de la paroisse, il commence à produire du pain cuit à la vapeur. Après la guerre, c'est à la gare que se réunissent les affamés qui n'ont rien à manger. Bien qu'il se trouve lui-même dans les mêmes conditions, il distribue chaque jour du pain aux pauvres. Ce "partage" continue pendant 60 ans, sans manquer un seul jour. Peu à peu l'histoire du pain chaud se diffuse par le bouche à oreille. Ainsi SSD grandit et se transfère de la gare à son siège actuel. 60 années passées… aujourd'hui c'est la culture de Daejon.

1980 Le fils ImYoungJin (Fedes)

N43 pag 06 07 Amata e Fedes ridEn 1980, l’entrepreneur Fedes et moi nous nous marions. Fedes prend la direction de l'entreprise en maintenant l'esprit du père et en créant des produits innovants comme le soboro frit et un emballage original de crème glacée. Chaque mois il organise des événements originaux qui procurent de nouvelles émotions aux clients, ce qui augmente les ventes. Plutôt qu'à sa femme, c'est à un employé qu'il confie l'administration. Les gens s'en inquiète, parce que cela comporte de la transparence dans le paiement des taxes. En 1992 SSD est la plus grande boulangerie artisanale du pays, la première en Corée à associer restaurant et pâtisserie, promouvant la culture du repas à l'occidental. Malgré cette croissance, nous ressentons un certain vide à l'intérieur. Fedes veut continuer selon le principe "entreprise-boulangerie qui fait beaucoup de bienfaisance" héritée de son père, mais il y a une divergence d'opinions avec le personnel.

1995 Cheminement dans le brouillard

Dans les années 90 l’exode des gens vers les nouveaux quartiers périphériques, la transformation du N43 pag 06 07 Sungsimdang 05mode de vie, l'expansion de la boulangerie en franchising, la difficulté de se garer dans la vieille ville… tout cela fait de SSD un lieu moins attractif, avec une forte chute des ventes. Les salariés commencent à quitter l'entreprise. D'après des experts externes nous avons trop de personnel et trop de variété dans les produits. Nous choisissons au contraire de travailler davantage et de grandir plutôt que faire des coupes. Miraculeusement nous surmontons la crise.

1999 Rencontre avec l'ÉdeC

N43 pag 06 07 Sungsimdang 04En 1999 nous participons à Tagaytay (Philippines) à l'Ecole Internationale ÉdeC qui ouvre une nouvelle perspective: gérer l'entreprise avec un esprit altruiste pour contribuer au bien de la société. Mon cœur bat très fort, je ne suis pas certaine de le faire arriver jusque dans la réalité. L’ÉdeC sera-t-elle faisable? En Corée il n'y a encore aucune entreprise ÉdeC et nous avons une dette de 30 milliards de won (225 000 euros). Cependant nous sentons que la vocation de SSD est d'être un modèle. Nous commençons alors à bouger un pas à la fois. Nous donnons aux pauvres un million de won (750 euros), c'est-à-dire le salaire mensuel d'un salarié. Nous instituons la philosophie de gestion " Chercher à accomplir le bien devant tous les hommes", et nous nous focalisons sur le mot "tous". Dans le secteur des services "le client est roi". Mais nous comprenons que tous ceux que nous rencontrons sont candidats à vivre la fraternité universelle.

2001 Rouge Corporation

En 2001, le nom de l'entreprise change en "Rouge Co. Ltd". Nous voyons le bilan avec les employés, pour payer les taxes honnêtement, même si c'est difficile car après il ne reste rien. Nous avons un tas de dettes et les intérêts de la banque. Les gens se demandent comment on peut gagner sa vie en payant les taxes. Nous au contraire nous voulons démontrer qu'on peut faire également du profit.

2005 Incendie

Dans l'hiver 2005 éclate un incendie. J'en arrive à penser que SSD ne réussira pas à N43 pag 06 07 Sungsimdang 06célébrer ses 50 ans, mais je suis sereine. Le lendemain, une surprise! Tous les employés se présentent pour reconstruire l'entreprise avec le slogan "L'entreprise sous les cendres, c'est nous qui la reconstruirons!". Au bout d'une semaine nous enfournons de nouveau le pain! C'est l'occasion pour repenser notre nouvelle image: SSD ne doit pas être une place de luxe aux yeux des pauvres, ni disqualifié aux yeux des gens aisés, mais un endroit chaleureux où on se sent chez soi. Donc pain chaud et grand. De plus, à la différence du franchising, tout le pain produit dans la journée et non vendu va aux pauvres. Bien que cela ne soit pas une stratégie de marketing calculée, cela apporte une augmentation des ventes de 30%.

2006 Fête des 50 ans

N43 pag 06 07 Sungsimdang 07Avec l'augmentation des ventes nous partageons 15% du profit avec les employés et nous en donnons 20%. Comme résultat, ont commencé à arriver des dons, des médailles et des reconnaissances étatiques inattendues.

En 2011 l'entrée au Daejeon Lotte Department Store et en 2012 à la gare de Daejon attire l'attention de tout le pays. SSD devient une marque nationale parce que les consommateurs, se déplaçant en train avec de petits sacs SSD, en font partout la publicité. Nous devenons ainsi la marque qui représente la ville et en 2014 nous fournissons le pain pour la visite du Pape François.

A travers la fiction télévisuelle “M. Kim Roi du pain” l'histoire de SSD est sur toutes les bouches; lesN43 pag 06 07 Sungsimdang 09clients visitent le local en faisant des photos, des vidéos, puis les mettent sur Facebook, des blogs et des journaux. Commencent à pleuvoir des propositions incroyables, comme ouvrir la boulangerie dans les grands magasins de Séoul. Les gens nous conseillent de " ramer tant qu'il y a de l'eau". Face à ces douces tentations, le choix n'est pas facile. Finalement nous décidons de rester à Daejon. Chaque week-end il y a devant le magasin une file de clients provenant de tout le pays pour acheter du pain. Nous faisons un pacte avec la ville, dont nous faisons la publicité avec les petits sacs de pain.

2015 Colorons l'arc en ciel

Nous cherchons à former une communauté au sein de l'entreprise, dans une relation de communion avec les employés, en nous intéressant à leurs conditions de travail, aux vacances… et en mettant N43 pag 06 07 Sungsimdang 08en avant la créativité de chacun: nous voulons établir une relation d'amitié. Aujourd'hui nous sommes entrain de réaliser le "Projet Arc-en-ciel" avec un plan d'action concret dans l'entreprise. Cette expérience contamine d'autres, l'école, la paroisse. Pour le 60ème anniversaire nous préparons un projet pour revitaliser la vieille ville en collaboration avec les étudiants de la Daejon University. De Japon et de Chine chaque année viennent 500 fonctionnaires de l'industrie alimentaire pour connaître notre philosophie de gestion. L'an dernier nous sommes allés à Shangaï pour raconter notre style de travail.

2016 Ma ville, ma SSD

Si une petite boulangerie a pu faire cela, cela veut dire qu'à travers notre travail on peut faire beaucoup pour la société. SSD a commencé avec deux sacs de farine. Le succès n'est pas seulement le nôtre, mais aussi de ceux qui ont besoin de notre aide. J'espère que la culture du partage se diffusera dans le monde entier.

Image

ARCHIVES D'ARTICLES

Langue: FRANÇAIS

LIVRES, ESSAIS & Media

Langue: FRANÇAIS

Filtrer par Catégories

© 2008 - 2021 Economia di Comunione (EdC) - Movimento dei Focolari
<>creative commons Questo/a opera è pubblicato sotto una Licenza Creative Commons . Progetto grafico: Marco Riccardi - edc@marcoriccardi.it