ARCHIVES D'ARTICLES

Langue: FRANÇAIS

Corée: l’économie civile, réponse aux attentes de bonheur

L’économie civile s’invite au 7° Asia Future Forum, programmé pour cette semaine à Séoul. Luigino Bruni y interviendra.

de Antonella Ferrucci

Seoul ridBonheur et vertus civiques, même en économie: s’il y a aujourd’hui un sujet d’actualité en Corée, c’est bien celui-ci. Dans tout le Pays il y a de fortes questions sur le bonheur : est-ce la crise économique qui fait sentir tous ses effets ?  est-ce qu’au niveau de l’opinion publique on commence à pressentir que le bonheur n’est pas tellement lié au PIB et à la consommation ? est-ce l’imminence des élections présidentielles pour lesquelles les différents candidats se disputent la capture des attentes des coréens ? La naissance d’un puissant mouvement de protestation sitôt qu’ont été connus les comportements éminemment discutables de l’actuel président (samedi dernier,  un million de personnes ont manifesté pacifiquement dans les rues avec des bougies) est également emblématique de cette soif de bonheur et de vertus civiques.

Le 7° Asia Future Forum dont le titre est : “Au-delà du PIB, l’objectif du bonheur pour tous” se déroulera les 23 et 24 novembre prochains dans le prestigieux Hôtel Conrad dans le centre ville de Séoul ; à travers son attention particulière à l’économie civile, il semble prendre en compte ces Logo 7 Asia Future Forum ridquestions. 

Luigino Bruni, invité explicitement à apporter sa contribution d’économiste civil, assurera la principale intervention au début du Forum sur le thème bonheur public et biens relationnels ; il sera le modérateur de la table ronde « Recommandations et exigences pour un monde de bonheur partagé ». Hankyoreh, le quotidien populaire qui promeut l’Asia Future Forum, a publié ces derniers jours une interview de Bruni sur ces sujets. En voici quelques extraits.

En quel sens l’économie civile cherche-t-elle à atteindre le bonheur des personnes ?

L’économie civile est l’économie qui part de la primauté des relations entre les personnes et tout en reconnaissant l’importance de la richesse et du profit dit que les biens économiques ne deviennent bien-être qu’à l’intérieur de bonnes relations sociales.

Quelle relation l’économie civile a-t-elle avec le marché?

L’économie civile est économie de marché: il n’y a pas d’économie civile où le marché n’ait pas un rôle central. Central ne veut pas dire unique : l’économie civile reconnaît qu’à côté du marché il y a besoin d’autres principes qui font du marché un lieu civilisant. Ces principes sont: la réciprocité, la gratuité, la redistribution des richesses par l’Etat (à travers l’instrument fiscal et le travail), la justice, la subsidiarité. Quand au contraire le marché avec sa logique d’échange sans gratuité devient l’unique principe de la vie sociale, la société devient malade et le bien-être diminue. Par conséquent alors qu’une économie de marché est une bonne chose, une société de marché n’est pas une bonne chose.

Intevista Corea Nov 2016 ridSi la participation, l’amitié, l’amour et l’engagement civique sont source de bonheur à travers les relations entre les personnes, quelle est la forme de vraie participation, amitié, amour, engagement en termes de production et de consommation?

Les rapports interpersonnels que nous économistes appelons “biens relationnels” (Relational goods) sont soit des biens de production, soit des biens de consommation. En quel sens ? Pensons au travail. Si une équipe de travail est très soudée, elle ne développe pas de conflits, elle est capable de coopérer, elle est composée de personnes positives et collaboratives, cette équipe a une “configuration”, un “capital” de type relationnel qui lui permet de produire mieux d’un point de vue travail (plus de créativité, plus de rapidité, des décisions plus fluides). Mais le bien relationnel est aussi un bien de consommation parce que quand je vais au travail et que j’ai une belle relation avec mes collègues cette relation me nourrit, elle augmente mon bien-être comme quand je mange un repas ou j’achète un vêtement : il y a peu de choses plus belles que de travailler avec des personnes avec lesquelles il y a une belle relation, on se lève avec davantage de joie, on entre au bureau avec le sourire et la qualité de la vie croît.

Image

ARCHIVES D'ARTICLES

Langue: FRANÇAIS

LIVRES, ESSAIS & Media

Langue: FRANÇAIS

Filtrer par Catégories

© 2008 - 2022 Economia di Comunione (EdC) - Movimento dei Focolari
<>creative commons Questo/a opera è pubblicato sotto una Licenza Creative Commons . Progetto grafico: Marco Riccardi - edc@marcoriccardi.it